top of page
  • Photo du rédacteurThierry LECOCQ

Le jargon de la digitalisation



Vous n'y échapperez pas, la digitalisation de votre entreprise est une réalité que vous allez devoir affronter d'ici au 1er Janvier 2026 au plus tard.


Mais de quoi s'agit-il exactement ?


Et que veulent dire tous ces nouveaux mots que vous entendez de plus en plus souvent, et qui vont faire partie de votre vocabulaire de demain ?


La digitalisation.


Il s'agit tout simplement de transformer tout ce qui est "papier" en documents informatisés, et particulièrement les factures clients et fournisseurs, et les opérations bancaires, en particulier le pointage des règlements de factures.


Différence entre informatisation et digitalisation

Vous pensez peut-être avoir déjà franchi le pas, en utilisant des ordinateurs, Excel, voire un logiciel de facturation, en envoyant vos factures en pdf par mail à vos clients, et en vous connectant chaque jour à votre banque en ligne.

Malheureusement, il ne s'agit là que de l'informatisation de votre entreprise, pas de sa digitalisation.


La digitalisation va consister à échanger les factures et les informations de paiement avec vos clients, votre expert-comptable, et l'Etat, sur des Plateformes Partenaires de Dématérialisation (PDP), ou la Plateforme Publique de Facturation (PPF).

Vous entendrez également parler de transition numérique, c'est la même chose.


La PPF


La Plateforme Publique de Facturation, PPF, est une base de donnée géante gérée par l'Etat, qui regroupera l'ensemble des données des factures émises par les entreprises françaises, quelle que soit la taille des entreprises, de la micro-entreprise aux sociétés du CAC40.

Ce sera un peu le chorus pro d'aujourd'hui pour les marchés publics, étendu à l'ensemble de l'activité économique de la France.


La PPF aura comme unique objectif de centraliser en temps réel l'activité économique du pays, et bien entendu, réduire encore les fraudes à la TVA.

De fait, les services offerts seront réduits à leur strict minimum.


Les PDP


L'Etat à donc décider de confier à des Plateformes de Dématérialisation Partenaires, PDP, la gestion des échanges de données entre les entreprises et l'Etat, qui se chargeront de réaliser l'interface entre vous, et la PPF.

Ces PDP seront des entreprises privées, il vous appartiendra de bien choisir votre PDP, celle qui vous offrira les meilleurs services, au meilleur prix.


Au moment où j'écris cet article, les candidatures pour être PDP ne sont pas encore ouvertes, il n'existe donc pas encore de liste "officielle", mais quelques noms commencent à émerger tels que "Le Village Connecté", "Cegid", "Pennylane", "Docaposte", certainement quelques banques, bref plusieurs dizaines de candidats, on ne sait pas encore combien d'élus, et encore moins qui seront encore là dans 5 ans !


Votre expert-comptable sera certainement votre meilleur allié pour faire le bon choix, n'hésitez pas à le consulter.


Quelques précisions

Pour bien comprendre le fonctionnement des PDP, vous devez connaître ces 3 acronymes, issus de l'anglais :

  • BtoC : Business to Customer - Cela signifie que vous réalisez des travaux, et des factures, pour des particuliers.

  • BtoB : Business to Business - Cela signifie que vous facturez des professionnels, même si les travaux sont pour des particuliers. Si vous êtes sous-traitant par exemple, vous intervenez peut-être uniquement chez des particuliers, mais vous facturez votre donneur d'ordre, vous êtes donc en BtoB.

  • BtoG : Business to Government - Il s'agit de tous les échanges avec l'Etat, comme des factures de travaux pour des marchés publics, mais également tous les échanges administratifs. Déposer une facture sur une PDP ou la PPF est un acte BtoG.


Toute la difficulté des PDP va être de rendre disponibles vos factures clients et fournisseurs, que vous soyez chez une PDP "A", votre client chez une PDP "B", et votre fournisseur chez une PDP "C".

  • en BtoC, vos factures iront de votre PDP à la PPF (BtoG), mais vous devrez continuer à les envoyer à vos clients, qui en tant que particuliers, n'auront bien sur aucun accès aux PDP.

  • en BtoB, les factures iront de votre PDP à la PPF (BtoG), mais également sur les PDP des destinataires :

    • Dès le 1er Juillet 2024, vos factures EDF par exemple vous seront transmises via PDP... Vous devrez donc déjà avoir une PDP pour récupérer et payer les factures EDF.

    • Pour vous, l'obligation de déposer vos factures sur votre PDP est pour le 01/01/2026.

Heureusement, si vous avez choisi un bon logiciel de gestion prêt pour la Facture Electronique, tout ceci sera transparent pour vous.


La Factur-X = pdf + xml


Pour échanger ces factures entre toutes ces PDP, et être comprises sans erreur possible par la PPF (l'Etat), le format Factur-X a été créé.

Pour faire simple, il s'agit d'un pdf, comme vous en avez l'habitude aujourd'hui, mais la Factur-X ajoute au pdf un fichier XML, c'est à dire toutes les données de la facture dans un format très précis, le même pour toutes les PDP et la PPF.

Ainsi, une facture voyage avec son apparence, le pdf, et ses données, le xml.


Les API


Dernier mot pour finir cet article : les "Application Programming Interface" (API).

Il s'agit en fait d'un système qui permet à un ordinateur de demander une information à un autre ordinateur, par internet, en toute sécurité, et de manière automatisée pour ce qui nous concerne.

Ainsi, grâce aux API mise à disposition par les PDP, la PPF, et les logiciels de facturation, vos factures au format Factur-X vont pouvoir voyager en toute sécurité du point A aux points B, C, ....


Préparez-vous, 2026, c'est demain !







Comentários


bottom of page